From the recording ENTRE 2

Prod. by Samuel Kamanzi & Barubeatz
Guitar by Samuel Kamanzi
Written & Performed by 1key, Samuel Kamanzi, Cassanova

Lyrics

Cassa: I’ve been holding in for too long
I’m gonna let it all go through this song
1key : S'il y a du silence entre mes fous rires
De l’absence de joie dans mon sourire
C’est parce que mon histoire est inédite
Samuel Kamanzi:
Usiku na mcana najifica
Mambo mengi siwezi semaa
Mkiona naceka usizani ni furaha

1key: Ce soir il y aura pas de métaphore dans mes vers
Je sors de ma zone de confort vous parler à coeur ouvert

Hayaya yoyoooo

[Verse 1: 1key]
Je suis comme tout artiste, mon art vient d’un vide
Mon gouffre de je le remplis de vers de poésie
Oui je pratique un art triste, réel comme Kery
Tumi m’a dit “Il te tue et à la fois te guérit”
Voici donc une session de thérapie pour le meilleur et le pire
Je suis né à l’exil au pays de mon père
Une partie de moi a hérité la terre de l’autre du même master
Quand les voisins de mon grand-père égorgeaient ses frères
Il s'est réfugié sur cette terre qui appartenait aux siens plus tôt
C’est compliqué mais bref je suis né entre l’enclume et le marteau
Dans cette région de grands lacs connus pour le sang qui y coule
Entre deux grand pays, un connu pour son génocide et sa bravoure
L’autre pour sa taille, ses richesses et ses guerres interminables
Les deux se haïssent, certainement pour des raisons minables

Cassa: I’ve been holding in for too long
I’m gonna let it all go through this song

1key : S'il y a du silence entre mes fous rires
De l’absence de joie dans mon sourire
C’est parce que mon histoire est inédite

Samuel Kamanzi:
Usiku na mcana najifica
Mambo mengi siwezi semaa
Mkiona naceka usizani ni furaha

Hayaya yoyoooo

[Verse 2: 1key]
J’ai vu le jour entre la haine et l’amour
Derrière cette petite maison enduite de crépi rouge
En 92, à moins de 12 ans deja
Je subissais le traitement du cafard
A cette école de planches près de l’aéroport de Goma
Rejeté du Kivu, 3 ans à Brazza
De Kin, j’ai atterri dans les bras du Rwanda
Ses collines m’ont accueilli avec du lait caillé
Je dois l’dire, ça soulage de se sentir accepté
Mais en même temps c'est lourd de porter
Le poids de savoir que je ne peux plus remettre les pieds
Sur la terre qui m’a vu naitre car le volcan l’a effacée

[Vere3: cassa]
Let go of what you think you know
You got no idea about where I come from
My hometown’s been erased by a volcano
I coulda be homeless but I said “no no no"
Wherever I lay my head, that's my home (home home home)
Strong like a stone, I keep rolling on (on and on and on)

Samuel Kamanzi:
Usiku na mcana najifica
Mambo mengi siwezi semaa
Mkiona naceka usizani ni furaha

Hayaya yoyooo